LOGEMENT AQUITAINE

Loi Pinel

Urgence Logement

Le baromètre 115 aquitain de l’urgence hivernale 2013-2014 permet de dresser un état des lieux sur les situations d’urgence gérées par l’ensemble des 115 pendant la campagne hivernale 2013-2014. Parmi le public concerné : 12 % sont des mineurs, et 15 % pour les 18-25 ans.

Pour les Missions Locales d’aquitaine, en 2013, plus de 9 000 jeunes ont été accompagnés sur des questions de logement. La transmission d’informations sur l’accès au logement, et les aides au logement (Dispositif Pinel), constitue l’essentiel des interventions, ainsi que le montage de demandes d’aides financières. 456 jeunes ont été accompagnés vers des solutions de logement d’urgence.

Emploi d'avenir

2017-2018

CAF - Les aides au logement

L’augmentation des flux d’accueil se poursuit: On est passé de 63 700 à 67 700 jeunes accompagnés par le réseau, ce qui fait 4 000 jeunes de plus, répartis sur les 23 Missions Locales d’Aquitaine. Jusqu’ici, on avait une courbe de jeunes accompagnés qui suivait à peu près la courbe du premier accueil. Là, le nombre de jeunes en suivi augmente plus rapidement que le nombre de jeunes en premier accueil. D’abord parce que nous avons un certain nombre de jeunes qui sont plus en difficulté, leurs parcours s’allongent donc. Ensuite parce que les jeunes en emplois d’avenir restent suivis par la mission locale (page 11).

2018-2019

FNARS AQUITAINE - La Fédération des acteurs de la solidarité Nouvelle-Aquitaine

Les emplois d’avenir ont un impact positif sur la précarité des parcours: notamment sur la durée moyenne des contrats signés et le nombre de mois de travail. Là où on sait que la majorité de contrats de travail signés par les jeunes sont des CDD courts, des missions d’intérim, etc. les emplois d’avenir en 2013 sont venus allonger les durées moyennes des contrats et augmenter le nombre de mois de travail engagés par les contrats signés. C’est un effet positif sur la précarité des parcours (page 30).

Education

Niveau scolaire

Pas de changement, en revanche, sur la répartition des jeunes par niveau scolaire validé. Il n’y a pas de modification rapide de la structure des sortants du système scolaire qui arrivent en mission locale. Il n’y a pas encore d’effets statistiques visibles des actions de lutte contre le décrochage scolaire au sein de l’Education nationale. A noter également le rapport entre niveau scolaire et durée du suivi. Les statistiques sur 3 ans montrent bien que c’est beaucoup plus difficile de trouver un emploi pour un jeune sans diplôme que pour un jeune avec un « bac + 2 ».

Santé

Meilleur service

Une augmentation importante de la mobilisation de l’offre de services sur les questions de santé, ce qui témoigne probablement d’une situation de santé des jeunes en insertion de plus en plus problématique (page 18). On constate une progression importante en 2013 des actes professionnels en lien avec les questions de santé.

Contact